top of page

UN PEU D'APAISEMENT...




Pensez la beauté, traiter de la beauté, la traiter ... Il me semble parfois être en décalage avec les vraies préoccupations de notre temps, voire même à la frontière de l’indécence.

Face aux violences des puissants sur les faibles, face aux tyrannies des banques, à la raideur de l’idéologue, je me sens souvent messéant.

Qu’est-ce qu’un chirurgien plasticien peut-il faire contre un monde qui broie l’humain? Il est un peu celui qui arrive sur une catastrophe avec sa fiole de mercurochrome.

Sans avoir de véritable réponse, j’observe néanmoins le bénéfice des longs échanges, au cours de mes consultations.

Je comprends que tout en étant dans “le métier de la beauté” , je ne suis pas moins dans “la thérapie du normal”.

Dans un monde rude, on veut être bien ... et cela est dur !

Je remarque que de nombreux patients, sous prétexte d’une amélioration de leur aspect veulent avant tout la réparation d’un état que le stress dégrade.

Ils ne cherchent plus une remarquable beauté mais une apparence douce, juste soignée.

On parle des outrances de la médecine esthétique. Je suis en effet confronté à des demandes déplacées. Il me semble qu’elles traduisent justement cette sorte d’emballement qui participent aux courants violents de nos systèmes.

Il suffirait de peu pour que ces attitudes immatures et mortifères se réveillent et se corrigent. Un peu de ralentissement et d’apaisement.

Docteur Jim Tran Quan

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page